Mes taxer de malhonnetete intellectuelle est encore trop poli.

Ainsi que voir que c’est avec ce sondage qu’ils se sont poses en chevaliers de l’education post-secondaire ca m’a donne des hauts le coeur. Ca veut dire qu’on reste tellement loin dans le processus qu’on ne s’enfarge meme pas a essayer de presenter de vraies etudes. Qu’on prend l’auditoire concernant des caves et qu’on ne se force aussi jamais pour le camoufler.

La journee du Bartom est geniale. De nombreux participantEs et il faisait moins froid que je ne le pensais. Tout le monde etait en feu mais faches. C’est bien. Mais je pense qu’il faut se facher plus, bon nombre plus.

Nous reviendrons sur la question du Bartom (et Nat a des millions de video).

Pensees Afin de ceux et celles qui ont eu des sorties de route ou qui seront tombes au garage en revenant de Quebec et pensees concernant le seul camarade arrete de la journee.

vendredi 26 novembre 2010

Je censure (ajout)

Aujourd’hui, j’ai passe un petit 20 minutes pour aider des personnes a repeinturer des inscriptions qui avaient ete ecrites hier jour, au meme moment ou une activite artistique organisee via nos RATS se deroulait.

Etat de la situation a propos des murs du deuxieme etage du Aquin : ils font de multiples annees que ces cloisons ont ete reappropries avec nos etudiantEs avec forcement plus ou moins de reactions de l’administration. Depuis le choc de 2009, depuis une premiere entente formelle a propos de certains murs, a diverses conditions. Entente qui a justement ete gagnee grace aux efforts de ceux et celles ayant confronte l’administration, mais qui se seront aussi assis avec elle pour negocier. En revanche Cela reste important de mentionner que les associations etudiantes ont une entente avec l’administration. Pas les eleves individuellement. Et qu’historiquement se paraissent des actions individuelles ou avec des groupes d’etudiantEs qui ont fera que plus des annees passaient, plus la reappropriation s’etendait.

Activite des RATS : Organisee par un groupe beaucoup connu d’etudiantEs voulant protester et resister en passant avec des actions artistiques, qui avait les autorisations necessaires d’la part de l’administration Afin de mener a bien une activite de peinture i  propos des murs autorises via l’administration. Etait egalement envisagee l’occasion de reproduire l’experience au Judith Jasmin. De mon angle d’approche, les activites artistiques vont pouvoir amener des participants differents de rassemblements politiques ou d’action directe. En plus Plusieurs militantEs, des curieuxSES, de nouveaux etudiantEs, des personnes qui veulent s’informer ou juste s’amuser.

Ben voila, non seulement votre n’etait ni l’instant ni la zone pour rediger « Fuck l’UQAM » ou cracher le mepris pour Quebec Solidaire, mais c’est un crachat sur differentes individus a differents niveaux.

D’un point de vue global, c’est un crachat sur le sacro-saint « respect des divers modes de lutte ». Ces gens-la savaient dans quel esprit se passait l’action et dans quels cadres des participants seraient mieux de se tenir. Ce n’est nullement comme une manif ou Quelques font tourner des ballons sur leurs nez et d’autres balancent des bouts de paves. J’ai reconnaissance de l’UQAM via rapport aux etudiantEs et a ces cloisons a ete gagnee a la sueur de Divers fronts, ce n’est ni une raison pour arreter de s’etendre par des actions individuelles ou via des groupes qui n’impliquent nullement des associations etudiantes, ni non plus our saboter le travail de negociation qui possi?de ete fait.

J’entends deja « mais on s’en fout de la reconnaissance de l’UQAM! » Euh non. Au monde materiel dans lequel nous vivons chaque fois que l’administration va mettre notre presence au sein d’ leurs paperasses c’est un aucune moins vers l’arriere, la non-reconnaissance, la desertion et le refoulement tout le monde les niveaux. Il va falloir qu’on envahisse tous les champs pour augmenter notre poids, sans arret, a l’interieur et a l’exterieur.

Ce n’est pas le bon debat de savoir si j’etais d’accord ou non avec cela s’est ecrit… D’ailleurs nous avons peut-etre efface trop vite quelques choses dont le message n’aurait jamais porte opprobre aux organisateurICEs (d’ailleurs, quelqu’un peut bien m’expliquer « Fuck le langage! »?). Et je ne suis nullement, tout a coup, pour la censure parce que j’imagine que j’ai raison. J’ai commis l’action de censurer, parce que j’ai considere que via leur crachat pretentieux, ces individus s’etaient mises en position d’autorite morale parce que « leurs messages et leurs moyens sont meilleurs que ceux des autres ». Si tu m’entres dans ta hierarchie, nous ne parlons pas le meme langage, mais je suis tres capable de m’approprier ta violence autoritaire a saveur moralisatrice et scandaleuse : je te censure.

Et maintenant, ca pourrait i?tre bien que ces individus soient consequentes. Qu’elles organisent des actions a leur gout et a leurs attentes qu’ils tapissent l’ecole de graffitis subversifs pendant que nos gardas ont le dos tourne (mais j’ai comme des doutes…). Parce j’imagine, qu’hier votre n’etait que du parasitage.

AJOUTCeci est le interpretation personnelle, et N ENGAGE QUE MOI. Ne tombez nullement sur la tomate des organisateurICESs a cause de ce que je dis. Je ne pense aussi nullement les connaitre. Ceci reste,a toujours ete, ainsi, sera, L’ESPACE DE NAT ET MOI, jamais un lieux de defoulement/publicite pour des groupes/assos/ autres etudiantEs.